Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘blonde’

Salut Mon Bébé,

Quasi un mois pile-poil que je n’ai rien écrit sur le blog, pourtant… oui pourtant, mon petit carnet est rempli, ainsi que mon gsm avec les enregistrements audio et vidéo sans oublier les photos que j’ai fait dans le courant de ce mois.

Mais malheureusement du à un manque de temps, je n’ai pas pu poster le moindre article, sans parler des photos, audio et vidéos bien-sûr…

Oui j’avais le temps de l’écrire dans mon carnet dès que l’occasion se présentait, et pour ce qui est des fichiers audio et vidéo, c’était justement lors des moments où je ne souhaitais pas être assis en face d’un ordinateur, cela pouvait être à tout moment de la journée… et parfois par fainéantise je ne souhaitais pas sortir mon carnet de ma poche pour pouvoir fumer ma cigarette de la main gauche pendant que ma main droite tenait la tasse de thé, ou un verre rempli d’un liquide douteux ou alcoolisé…

Nous sommes le samedi 17 avril aujourd’hui… Bien-sûr il s’en est passé des choses pendant ce mois, mais je n’aurai pas le temps de tout retranscrire ce soir, car Milena, Christan et Tomasz (que des Polonais) m’ont invité en boîte de nuit… Milena a envie de danser ce soir, mais aussi parce que l’entrée est gratuite… c’est une boîte qui s’appelle O-zone ou Ozone en un seul mot qui se trouve à Ohey, quelque part dans la région apparemment, oui je n’ai pas la moindre idée de l’endroit ou cela se trouve exactement.

Enfin, j’y reviendrai sur ce sujet plus tard… Comme je t’ai dit je n’aurai pas le temps de tout retranscrire ce soir, alors ce que je vais faire c’est de te parler de mes journées depuis ce jeudi 15 avril.

Ma journée de jeudi a commencée à Ciney bien-sûr… avec un réveil en fanfare… car j’ai fait un rêve des plus bizarres… et que bien-sûr je n’ai pas apprécié…

De quoi j’ai rêvé… DE TOI… sans toi… à aucun moment tu n’étais présente dans ce rêve… mais il ne s’agissait que de toi.

Tu sais bien que je me souviens rarement de mes rêves… alors pardonnes-moi si j’oublie un détail ou si je le raconte mal… Disons que je ne me souviens pas du tout du début… tout ce que je me souviens c’est que je DOIS absolument te voir… et je suis dans notre rue avec deux autres personnes qui m’accompagnent, une fille et un mec, la fille est jeune (plus ou moins 20-25 ans), mais par contre le mec, j’ai du mal à situer son age, dans mes souvenirs, parfois il est jeune un peu près le même age que la fille, et parfois il est vieux… un senior… je ne sais pas expliquer cette différence… car je ne vois pas du tout qui est cette personne, enfin je ne m’en souviens pas… c’est différent…

Enfin je continue… donc… je suis avec ces deux personnes dans notre rue, la rue de G. et je monte en direction de notre appartement, arrivé devant la porte, je suis surpris… car il n’y a plus qu’une seule sonnette… Oui une seule et unique à la place des 10 qui se trouvent là en temps normal… et il n’y a qu’un seul nom sur cette sonnette… ce n’est pas le tien, mais je sonne quand même afin d’en savoir plus sur les raisons concernant la disparition de ces sonnettes…

Personne…

Hummmm que faire alors…?

Je regarde ces 2 personnes qui m’accompagnent et ils me disent de t’appeler…

Même dans un rêve jamais je n’aurai pas du les écouter… car cela m’a fait un mal fou…

J’appelle une première fois, ça sonne et puis je tombe sur la messagerie…

Message d’accueil pareil que celui que tu as actuellement…

Deuxième essai… ça sonne et je tombe de nouveau sur ta messagerie…

Mais cette fois le message d’accueil est différent, c’est impossible que tu ais pu le changer en aussi peu de temps… mais je l’écoute avec attention… tu parles de quelque chose que je ne comprends pas…

Troisième essai… Message de nouveau différent… cette fois, tu dis que tu as déménagé et tu donnes même le nom de la rue…

Quatrième essai… encore quelque chose de nouveau…

Cinquième… JE SUIS AVEC MON  MARI A « TEL » ENDROIT…

– QUOI??? MARI??? Vous arrivez à croire à cela… Elle s’est mariée???

– Tu es sûr R. qu’elle n’a pas dit qu’elle était avec « UNE MARIE » à la place…

– J’en sais rien… je vais rappeler pour réécouter le message alors.

Sixième essai… afin de réécouter le dernier message d’accueil…

LE SILENCE… voilà ce que j’ai eu… Mais ne m’avouant pas vaincu, je rappelle et j’ai un nouveau message d’accueil qui m’indique cette fois le nom de la rue (comme dans le 3ième message) mais ainsi que la couleur de la porte… BLANCHE… Ouais ça va m’aider beaucoup tiens…

Je coupe le gsm et me retourne vers mes 2 compagnons de voyage… ils me demandent ce que je compte faire…

– Je vais aller la voir…

-R. Tu ne connais que le nom de la rue, et tu sais que cette rue est très grande, tu ne la trouveras jamais de cette manière…

– Je sais… Je le sais…

– Alors pourquoi?

– Parce qu’il le faut… et je ferai du porte à porte, je sonnerai à toutes les portes dans cette rue et je la retrouverai… Il le faut… Je dois la voir…

Ils ne sont pas d’accord mais acceptent quand même…

Et on se met en route…

On est dans ta rue (celle du message)… tout au début et il y a déjà pas mal de portes blanches…

Et…  je me suis réveillé…

Oui je me suis réveillé Bébé… j’ignore réellement ce qu’il en est actuellement, on se rapproche d’une année complète… Une année complète pendant laquelle je n’ai pas pu te tenir dans les bras, t’embrasser, te voir comme j’aurai du et pendant ce temps j’ai l’impression que tu m’as complétement oubliée… Pas seulement moi, mais nos 9 ans de vie de couple (même avec tous les hauts et les bas…)

Enfin, enfin… je me suis réveillé… il devait être aux environs de 5h du matin, alors je suis descendu à la cuisine pour me faire un thé et fumer… dehors… dans le froid… à observer les canards…

Je me suis refait un autre thé et je suis remonté dans ma chambre.

——————————————————

Je me permet de faire une petite pause… ou plutôt un coq à l’âne… car je ne sais pas ce qui m’a pris aujourd’hui, mais j’ai téléchargé les chansons de « Underdog Project »… dont le fameux « Summer Jam » 2003 ou 2004, je ne me souviens plus exactement. Mais il y a une raison particulière pour laquelle je te parle de cette chanson…

Tu devrais l’écouter… car avant et même après que je fasse cette connerie avec Ania… je lui ai parlé de toi en évoquant cette chanson…

——————————————————-

Une fois remonté dans ma chambre, je suis resté dans le lit, car je devais aller au Ikea avec Mats ainsi que partir à Bruxelles pour visiter l’appart qu’il a acheté et rénové à la place Madou. Très joli appartement, au dixième étage, le dernier. La vue est magnifique… une vue à 270° sur tout Bruxelles avec de grandes fenêtres partout… c’est vraiment génial surtout depuis la chambre à coucher quand le soleil doit les réveiller… Enfin je me suis fait de nouveaux amis « Suédois » encore… Les ouvriers de Mats qui travaillent dans le bâtiment derrière, encore un gigantesque immeuble à appartement. J’étais entouré de Suédois en plein Bruxelles et pas un ne parle le français.

——————————————————-

Je fais de nouveau un coq à l’âne… J’écoute l’album de The Prodigy – Invaders must die… Quel son magnifique… Rien que le premier titre dont est tiré le nom de l’album… Magnifique…

J’écoute l’album en boucle…

Oh Putain, les 3 premiers titres sont… PRODIGIEUX… Enfin « The Prodigy » que j’ai connu il y a 10 ans…

——————————————————-

Nous sommes au Ikea de Zaventem… bon je ne sais pas si je dois le dire ou pas, mais le cliché concernant les blondes est peut-être vrai en fin de compte… Mats fait ses courses, des ustensiles de cuisines… c’est comme si les suédois ne peuvent vraiment pas vivre sans un Ikea… Moi pendant ce temps… bin je me fais chier… alors je me mets contre une table et je regarde le monde faisant leurs courses… Je suis dans le rayon cuisines… je sors mon carnet et commence à prendre des notes… à ce moment là, trois personnes arrivent dans le rayon, un couple et une autre fille… la blonde en question. Il y a un présentoir bien en évidence rempli de « passoires » avec un panneau gigantesque qui pend pile poil au dessus avec écrit dessus « PASSOIRE modèle je ne sais quoi… » en GRAND… mais il y a aussi un autre panneau,plus petit cette fois entre les passoires… avec la même inscription…

Je regarde le couple passer devant moi et je vois que la blonde s’arrête devant les passoires, les observe, réfléchit, les observe de nouveau et en prend un dans ses mains, le soulève, le retourne dans tous les sens et soudain elle demande au couple…

– « C’est quoi ça? »

Dès qu’elle dit ça, elle lève sa tête, me voit en train de l’observer mais elle est toujours aussi intriguée par cet objet… et comme elle voit que personne ne lui répond, elle le dépose et continue son chemin…

J’ai eu envie de lui répondre: « C’EST UN CHAPEAU POUR LES JOURS DE PLUIE »… et j’ai éclaté de rire… je crois bien qu’elle m’a entendu, elle n’était pas la seule d’ailleurs.

Enfin une fois que Mats a fini ses courses au Ikea, nous nous sommes remis en route vers l’appart Place Madou, arrivé là bas, Neta nous attendait devant le pied de l’immeuble pour prendre les sacs, chose qu’elle et Mats ont fait, Mats m’a laissé les clés de la Touareg (quelle voiture… j’en suis amoureux) car moi je devais aller autre part avec Andy et son ouvrier (les Suédois)… Ils montent dans la voiture, je suis au volant, je leur demande d’allumer le gps car il est en suédois et leur indique le nom de la rue…

– Moins de 2 kilomètres… hummm… on est des feignasses les gars…

On a quand même pris la voiture et direction l’endroit où on doit y aller…

– Je crois qu’on est en retard les gars, ils sont fermés… on est deux minutes trop tard…

J’en avais marre de la journée, donc j’ai donné les clés de la voiture à Andy pour qu’il aille les rendre à Mats dans son appart et direction…  « The Paddock »… Notre quartier général…, après le boulot à chaque fois qu’on est à Bruxelles.

Puis dîner… et retour chez ma mère.

——————————————————-

Nous sommes aujourd’hui le Dimanche 2 mai… Il s’est passé beaucoup de choses entre le 17 avril et aujourd’hui, mais ce sera pour une autre fois.

J’ai passé le weekend avec Louis… Hier nous sommes  allés au cinéma, voir Dragons en 3D et puis aussi Alice toujours en 3D… Journée Ciné en quelque chose sorte puis visite de Mini-Europe et l’Atomium…

J’ai pris des notes de quelque chose qu’il m’a dit ce vendredi soir lorsqu’on est allé dire bonjour à Yolanda… Je le mettrai en ligne dans le prochain article avec le reste des détails car là il faut je me prépare et que je le prépare aussi pour aller le reconduire chez sa mère, mais aussi parce que j’ai mal… j’ai très mal au coeur… ce n’est pas une douleur physique, non… J’ai juste vu que tu as mis à jour ta photo de profil Facebook… Honnêtement, c’est très douloureux…

Ferdinand Foch a dit:

Accepter l’idée d’une défaite, c’est être vaincu.

Mais j’aime encore mieux la phrase d’Hemingway:

Un homme, ça peut-être détruit, mais pas vaincu.

Et tu sais quoi… Je ne m’avouerai pas vaincu… non pas encore… pas par ce PD… Je suis certes détruit émotionnellement, mais je deviens aussi de plus en plus fort de jour en jour… j’ai de nouveau ce courage, cette hargne que j’avais auparavant… J’ai une sorte d’autorité, une domination sur les gens, sans les manipuler de quelque manière…

Les gens que je rencontre maintenant le voient dans mes yeux… Encore hier, quelqu’un avec qui je parlais économie et crise politique au restaurant de Yolanda m’a dit:

– On voit que tu serais capable de détruire n’importe qui se mettant au travers de ta route pour arriver à tes fins…

Ce à quoi j’ai répondu:

– Oui, sans hésitation.

– Tu iras en enfer. (cette personne mélange souvent boulot et religion)

– J’emmènerai quelques personnes avec moi alors…

Tu vois Mats a réussi à me redonner confiance en moi, cette motivation que je n’avais plus… Il me parle comme un père le ferait.

Je vais travailler avec des millions, voyager à travers le monde, à la fin du mois déjà je serai en Norvège. Et dans un mois et demi je pars pour la Mozambique… Afin de tester en plein milieu de l’océan Indien et à une profondeur de 1200 mètres une petite invention qui… si tout va bien changera à jamais ma vie… Et me permettra de gagner disons minimum 2500€ et ceci par jour… Bon ce sera pas avant quelques mois bien-sûr, mais bon…j’arriverai.

Oui les idées sont grandes, mais parfois vaut mieux les mettre en pratique que de les laisser prendre poussière dans le cerveau…

Je t’avais promis un changement… Je t’avais dit que je changerai, que je serai un autre homme…

Je le serai, les changements sont là… visible déjà physiquement et moralement je suis dans la bonne direction.

Yolanda m’appelle déjà « le Prince » en plus de me présenter comme son fils adoptif, j’aime ce mot « Prince »…

Le monde m’appartiendra… Je ferai tout pour y arriver…

Et tu sais quoi… Mon amour pour toi grandit aussi tous les jours… il est aussi de plus en plus fort… Que tu mettes cette photo ne changera strictement rien… Je ne serai pas VAINCU !!!

Tu me manques toujours autant…

Et je t’aime encore plus…

Ton Poussin.

Read Full Post »

Salut Bébé,

Comme tu as pu t’en rendre compte, en même temps, je vois mal le contraire… nous avons dépassé le cap de l’année 2009 et franchi celui de 2010… Notre premier réveillon séparés de l’un et de l’autre, chacun dans son coin… à sa manière… chacun avec des personnes différentes.

Ceci est mon premier billet sur le blog pour cette année, des choses que je voulais déjà mettre en ligne avant le 31 mais certains événements étant ce qu’ils sont, impossible de le faire correctement.

Déjà, est-ce que pour commencer, je dois te souhaiter une bonne année 2010, mes meilleurs vœux… j’ignore, je ne sais pas si j’en ai l’envie, je serai en contradiction avec ce que je t’ai souhaité le 31 décembre… et pourtant tu me manques toujours autant et je continue de t’aimer, comme un malade.

Soit…

30 DECEMBRE 2009

J’ai eu Louis pendant toute la semaine et dans la matinée du 30, j’ai eu envie de sortir, faire quelque chose avec lui, alors je suis allé sur internet pour regarder ce qu’il était possible de faire ce jour là. Je suis allé sur quefaire.be et j’ai regardé toutes les activités disponibles sur Bruxelles… il y avait bien des pièces de théâtres pour enfants ce jour là, mais malheureusement certains avaient déjà commencé, d’autres trop loin pour qu’on arrive à temps.

Puis j’ai vu qu’il y avait une expo « Baleines et Dauphins » au Musée des Sciences Naturelles, le musée qui se trouve près de la place Jourdan, je l’ai proposé à Louis, il était hésitant, mais  il a cliqué lui-même sur les liens et les photos  et tout d’un coup il était très tenté, il avait une petite lueur dans ses yeux… donc pas le choix, on s’habille… mais d’abord la banque à la Chasse, fallait retirer des sous. De la Chasse, nous avons pris le bus 34 pour aller au musée mais je n’avais plus de cigarettes donc nous sommes descendus à la place Jourdan, à la libraire en plus de mes clopes, Louis a voulu prendre un magazine, nous avons trouvé le magazine Kid Paddle avec comme cadeau un Coussin péteur… oui tu connais Louis, il adore ce genre de trucs.

En sortant de la librairie, on s’est rendu compte qu’il avait commencé à pleuvoir, donc nous nous sommes abrités dans un café, Louis à commandé un chocolat chaud et moi un café (en parlant de café, depuis que tu n’es plus là… je bois plus de café que de thé, en même temps je ne dors plus, donc…)… Louis lisait son magazine, pendant ce temps, je prenais des notes dans mon carnet.  Et à un certain moment, nous avons commencé à rigoler avec ses cheveux, car ils sont trop longs. Même la serveuse (une très jolie blonde… très mignonne) s’y est mise aussi à rigoler avec nous… elle l’a même charriée… en disant que s’il ne se coupait pas les cheveux, il allait rassembler au Monsieur qui était au bar… un Monsieur avec des cheveux longs et une queue de cheval… un Gaulois… N’est-ce pas Anne-Laure…? ;o) (Ne cherches pas comprendre cette dernière phrase… Lorsque A.-L. le lira, elle elle le comprendra…)

Nous avons terminé nos tasses, et sommes mis en route pour le musée…

Arrivé devant le musée, Louis s’amusait à compter le nombre de marches, comme il le fait à chaque fois sur des escaliers… J’ai oublié de noter d’ailleurs le nombre qu’il m’a dit.

Dans le musée, nous avons payés nos places et avons essayé de trouver les vestiaires… mais trop de monde, une file gigantesque, et là… j’ai vu qu’il y avait des casiers… alors direction les casiers… heureusement qu’il me restait de la monnaie… nous avons tout mis dedans et nous nous sommes dirigés vers l’expo… on nous a arrêté à l’entrée pour nous dire que c’était à 17h que cela commençait…

On fait quoi pendant ce temps Papa…?

Bin on va visiter  le reste du musée Louis… tu ne voulais pas voir les Dinosaures…?

Mais au niveau du sous-sol… c’est les cailloux… les fossiles… et je peux t’assurer que même avec ça, nous nous amusés. Je vais mettre 2-3 photos ci-dessous avec les commentaires que Louis à fait pendant que nous étions occupés à les observer…

Désolé, les photos ont été prises avec le GSM, donc question qualité y a mieux…

Papa, ça ressemble à des bonbons… Les cuperdons… et il se souvenait que c’était ta couleur préférée…

On dirait un steak… Yum yum… (avec la voix de Louis, c’est plus mignon…)

Puis direction la salle des Reptiles…

Heureusement que la photo est ratée, mais tu peux quand même imaginer Louis entrain de faire le « singe » en face des « gorilles »…

Ohhh Papa, c’est Rexy dans « la Nuit au Musée »… Rexy, vas chercher…

Je voulais mettre une vidéo ici pour que tu puisses la voir… que je ne mettrai pas bien sur… tu connais les raisons… mais je vais t’expliquer…

Il y a une sorte de cage avec un dinosaure (en 3D) enfermé dedans, et au dessus de la cage il y a des caméras avec des détecteurs de mouvements… Louis s’est approché de la cage et le dinosaure a commencé à taper sa tête contre la vitre (d’ailleurs tu vois les impacts lorsqu’il le fait) alors, je me suis reculé pour filmer et j’ai demandé à Louis de venir vers moi…

Voici le fameux dinosaure dans sa cage…

Dès qu’il a fait ça, le dinosaure s’est remis à ses activités… et là j’ai demandé à Louis de courir vers la cage… le dinosaure était debout en face… dès qu’il a vu Louis courir vers lui, il s’est reculé (merci la technologie) comme s’il avait eu peur… et là tout d’un coup… et il a commencé à taper sa tête contre la vitre, ’il voulait bouffer Louis…

NOTRE petit LOULOU s’est amusé comme un fou… il a adoré…

17h… direction la salle de l’expo… je passe les détails de l’expo BALEINES ET DAUPHINS car on s’est tout les deux fait chier royalement… Ce n’est pas du tout une expo pour enfants, c’est plus une sensibilisation à tout ce qui arrive aux baleines et aux dauphins, très scientifique, même s’ils avaient prévu quelques expériences pour enfants… Nul…

Alors on est retourné voir les dinosaures, nous n’avons pas pu tout voir  car il était presque 18h et on voulait nous jeter dehors… bin oui ils fermaient  le musée… et Louis et moi étions encore occupé à essayer de nous faire bouffer…

Sorti du musée, il avait commencé à neiger… quoi faire… nous avions faim en plus… direction de nouveau la place Jourdan… de toute façon, il faut passer par là pour rentrer… alors j’ai demandé à Louis ce qu’il avait envie de manger… il m’a dit… UN HOT DOG… ou trouver un Hot Dog à ETTERBEEK… ?

Alors je lui ai proposé un Burger… nous avons trouvé un snack ouvert et nous sommes allés manger un petit bout là…

Puis… quelques petites courses au GB à coté…

Enfin quelques courses… que des SALOPERIES… des bonbons, des chips… des chocolats. Des boissons… des Bifis tiens…

Arrivé à la maison, Louis voulait absolument montrer la vidéo à ma mère… Oui Monsieur Louis, tout de suite…

On avait déjà mangé, donc on s’est installé devant la télé et avons regardé un film… et puis dodo… enfin Louis… moi j’avais autre chose en tête…

Je suis sorti… j’ai eu une engueulade avec la mère de Louis… à cause de « tes conneries », et on a décidé de se voir le lendemain matin… je suis rentré aux environs de 3-4 du matin…

31 DECEMBRE 2009

9h du matin, on sonne à la porte…

Merde… l’abruti… c’est la mère de Louis, j’avais oublié que je lui avais donné rdv…

J’ouvre vite la porte du balcon et lui demande de m’attendre 5 minutes, je m’habille aussi vite que je peux, je me brosse les dents, bain de bouche (je puais de la gueule de la veille)…

Salut C., tu m’attends depuis longtemps…

Depuis 7h…

Ah quand même…

Oui mais je voulais te laisser dormir un peu…

C’est gentil ça… hummm. Tu veux aller où? Descendre à la place Jourdan ou bien, ça te dérange qu’on y aille ici sur la place?

Je n’avais jamais mis les pieds dans ce café, mais bon, il n’y avait rien d’autre et le café était vide, nous avons parlé pendant 2-3 heures… elle m’a aussi parlé de tout ce que tu lui avait raconté, je ne vais pas revenir là dessus, j’ai dit dans l’article du 31 ce que j’en pensais.

Comme elle était à Bruxelles, elle m’a demandé si elle pouvait prendre Louis avec elle pour la matinée, aller chez sa mère, et qu’elle le ramènera dans l’après-midi. J’étais d’accord, car déjà elle avait fait le chemin, et puis aussi parce que nous avions parlé calmement.

Je suis monté habiller Louis et je lui ai demandé par où elle passait et si elle pouvait éventuellement me déposer quelque part.  Je suis tout simplement descendu près de Schuman et puis j’ai marché… j’ai monté toute la rue de la Loi et puis la rue Royale, j’ai fait un tour du Sablon, je suis allé boire un café et puis direction Avenue Louise où j’ai encore marché… Oui j’ai beaucoup marché…

Que pouvais-je faire d’autre pendant le reste de la journée?

Je ne savais toujours pas ce que je voulais faire le soir, si je devais sortir ou pas? Aller rejoindre Julie ou pas? Ou juste sortir, aller dans un café minable me bourrer la gueule…  Ou bien venir même à Liège pourrir ton réveillon… Non Je ne savais pas.

Je suis rentré à la maison, j’ai pris une douche et me suis installé devant le pc, vers 14-15h, on a sonné à la porte, c’était la mère de Louis, elle le ramenait, nous avons encore discuté une dizaine de minutes devant la porte et elle est partie.

Je suis resté avec Louis, on a joué à la Gamecube, à l’ordi, pendant ce temps là, mon gsm n’arrêtait pas de sonner, enfin de vibrer, je l’avais mis heureusement en silencieux… C’était Julie, elle voulait savoir ce que je comptais faire, si je venais ou pas? Je ne lui ai pas répondu.

Je suis remonté m’installer devant le pc et j’ai tapé le fameux texte du 31 que tu as pu lire… mes menaces…

18h… une fois le bouton « Publier » cliqué, j’ai pris mon sac, mes affaires, je me suis habillé comme pour un réveillon, belle chemise en soie, pantalon noir classique très pète-cul,  et je suis allé à Schuman. J’ai réfléchit encore un moment et puis j’ai pris le bus 12 en direction de l’aéroport… Arrivé à l’aéroport, j’ai regardé l’enveloppe que Julie m’avait laissé, hummm… le vol était aux environs de 15h, j’aurai du y regarder avant… Je suis quand même allé me renseigner au guichet, il y avait un vol, mais plus de place, il vont voir ce qu’ils peuvent faire.

J’attends devant… installé sur les sièges à lire les sms de Julie (y en avait pas mal, donc ça aidait à faire passer le temps…)

Monsieur?

Oui…

Nous avons bien un vol dans 57 minutes et il y a une place de libre, mais il y a un petit supplément à payer…

Ok… d’accord.

Plus ou moins 20h30… Arrivé à Charles de Gaulle… J’ai besoin d’un verre et d’une cigarette merde…

Bon, il faut quand-même que je me décide à prévenir Julie…Mais d’abord trouvé un café en dehors de l’aéroport, on ne peut plus fumer ici…saloperie…

Bon ca y est, j’ai pris un taxi, je suis en ville, j’ai trouvé un café ouvert… Je commande un verre de vin… et  je l’appelle… elle est toujours chez elle, elle a la voix qui tremble, elle a pleuré… elle pleure toujours… Je lui dis que je suis à Paris. Sa voix change, elle veut savoir si je la rejoins chez elle tout de suite. Je lui dis non car sinon on perdra plus de temps, elle n’a qu’à se préparer, et à 21h30 appeler un taxi pour qu’on se retrouve directement au bar.

Je reste dans ce café… et je réfléchis toujours… Est-ce une bonne idée ou pas…? Je suis déjà à Paris, mais bon… Ah crotte… Un autre verre de vin…

21H30, mon gsm qui sonne.

– Je suis dans le taxi, mon ange. Je serai au bar dans 15-20 minutes.

– Ok, je finis mon verre et je te retrouve là bas, tu n’as qu’à rentrer à l’intérieur, ne m’attends pas dehors, il fait froid.

Ce qu’elle ignorait, c’est que le café dans lequel je me trouvais était au bout de la rue… il me fallait moins de 2 minutes pour y être.

J’ai pris mon temps… 20 minutes après, le gsm qui sonne de nouveau, toujours elle, elle y est… Je lui dis que j’arrive dans 10 minutes, c’est à cause du trafic.

Bon il va quand même falloir y aller… Je monte la rue, il fait froid… avant même que j’arrive devant, de nouveau le gsm qui sonne, Julie qui veut savoir où je suis et si je me souviens de l’endroit. Je suis déjà devant le bar, je la vois à travers la vitre, elle a le dos tourné et elle me parle. Je me moque un peu d’elle et lui dit que je me suis perdu, je rentre en douce et je me mets derrière elle pour la surprendre. Elle est super sexy habillée comme l’est…  comme elle me l’avait dit d’ailleurs (Jour 117), sauf les chaussures, elle a mis des bottes car il faisait froid… mais elle a pensé à prendre ses escarpins dans un sac pour le reste de la soirée.

Olivier, le patron me voit arriver et il ouvre directement une bouteille de champagne et nous sert 2 verres…  Je dépose mon sac et mon manteau derrière le bar et Julie m’embrasse… bien goulument… Elle est contente de me voir… plus que contente…  Je lui propose de d’asseoir sur le tabouret à côté de moi, non, elle veut rester dans mes bras, elle ne veut pas me lâcher, elle me dit d’ailleurs, je veux que tout le monde voit que je suis avec toi… Elle mets ses bras autour de mon cou et dépose sa tête sur mon épaule… Elle est encore sous le choc, elle ne m’attendait plus, je vois encore de la tristesse dans ses yeux, remplis en même temps de joie. Je lui pose alors la question:

– Et si je n’étais pas venu ce soir?

– Dans ce cas, je serai restée enfermée chez moi… Je voulais passer ce réveillon avec toi. Je me sens sexy avec toi je me sens belle, tu me rends belle… etc etc… (oui je passe tout ce qu’elle m’a dit…)

– Bin je suis là… et je te trouve magnifique (ce qui était vraiment le cas)

Il n’y a pas grand monde encore au bar… Alors on parle, elle me demande comment s’est passé ces derniers jours, je lui explique tout, je montre les photos et les vidéos de Louis, elle prend même mon gsm pour montrer Louis à tout le monde, et me dis qu’elle est impatiente de le rencontrer, qu’elle aimerait même qu’on fasse des activités tous les 3…

Le pire dans tout ça est que je vois de la sincérité dans ses yeux, un mélange de sincérité… et de naïveté, j’ai honte de moi.

Ça se voit qu’elle veut vraiment connaître Louis comme une belle-maman… Mais dans ma tête c’est toi sa belle-maman… J’ai du mal, mais j’évite le sujet… Je suis là pour m’amuser…

Le bar commence à se remplir petit à petit, je demande à Julie si elle ne veut pas qu’on aille s’asseoir justement sur les fauteuils pour être assis plus confortablement, elle ne veut pas… enfait elle ne veut pas me lâcher, donc on reste au bar…

On boit, on danse, et puis arrive 23H45… Olivier nous tends des sachets de confettis pendant qu’il prépare les verres de champagnes…   31 décembre 2009, dernier jour de l’an… 2009 année de merde… Vivement que cette salope s’en aille…

Minuit… ça y est… c’est fait… tout le monde s’embrasse, les confettis volent un peu partout, on s’embrasse de nouveau, on boit le champagne, le DJ mets de la musique, celle dont j’avais justement peur… « A LA QUEUE LEU LEU »… quoi… bordel, quel DJ de merde… moi je sors, hors de question de faire ça, je prends mon gsm pour appeler ma mère et voir si Louis dort déjà ou pas. Occupé, impossible de les joindre, pendant ce temps, il y a les feux d’artifices un peu partout,les klaxons, les gens dans la rue qui s’embrassent, même qu’une fille, une inconnue m’embrassera sur les lèvres pour me souhaiter la nouvelle année… Oh la porte du bar s’ouvre… chiotte… c’est la queue… Ils sortent en dansant « à la queue leu leu »… Julie est dedans… j’aurai jamais cru ça de sa part… mais soit, y a une fille qui essaie de me tirer pour que je danse avec eux, je m’éloigne et je m’allume une cigarette. Je ne porte qu’une chemise… et pourtant je n’ai pas froid. J’aime le temps qu’il fait…

Je retourne à l’intérieur, Julie m’attends, elle me prend de nouveau dans ses bras, et m’embrasse en me souhaitant une bonne année et elle demande à Olivier d’ouvrir une autre bouteille de champagne… elle a déjà bien bu, enfin Olivier nous sert le champagne, et on trinque… Julie, me dit:

A NOUS!!! A nous mon amour… Que 2010 nous apporte le bonheur qu’on mérite tous les deux…

Il m’a fallu quelques secondes de réflexion avant de répondre… j’étais perturbé par ce qu’elle venait de me dire alors je l’ai regardé dans les yeux et…:

A NOUS DEUX MA CHÉRIE…

Nous sommes restés là bas jusqu’à 6h du matin, elle s’est faite draguer par une lesbienne, elles ont même dansé ensemble… et moi je me suis fait draguer par la mère de la lesbienne… sérieux… j’étais sur la piste de danse, alors elle est venue derrière moi, et m’a pris dans ses bras et a commencée à me peloter… on s’amusait tellement Julie et moi qu’on s’est laissé faire… Julie se faisait toucher les seins, les fesses… moi les fesses et les parties intimes par la mère… Elles nous ont offertes une bouteille de champagne aussi… et puis nous avons appelé un taxi pour rentrer.

Une fois rentré, on est passé à la douche et puis au lit et nous avons fait l’amour… j’ai bandé, j’ai bien bandé… j’avais envie d’elle, très envie, je lui avais même demandé de laisser ses escarpins car je les trouvais trop sexy.

Je l’ai même sodomisé pendant la nuit… elle n’était pas très « ouverte » dirons-nous, mais elle a beaucoup apprécié… c’était une première pour elle…

Et à 9h du matin… Nous nous sommes enfin endormis…

1er Janvier 2010

Une des autres raisons pour laquelle Julie voulait que je vienne la voir, était parce qu’elle voulait me présenter à d’autres membres de sa famille que son frère ou sa mère…

Il y avait le repas traditionnel du 1er Janvier qui était organisé chez sa mère, toute sa famille allait y être, elle, son frère, sa mère, sa sœur (enfin demie-sœur), le mari de cette dernière, leur bébé, sa tante, son cousin, cousine, marraine… un grand diner… et moi…

Nous nous sommes réveillés, enfin moi vers 12h et je me suis lavé et je me suis directement habillé pour ce diner, nous devions y être pour 18h…

Bon je passe les détails du diner… tout s’est bien passé, on a bien mangé, on a bien bu… j’ai failli me battre avec son cousin, car il était plus que chiant, au début, j’ai laissé passer par respect surtout que la mère de Julie et sa tante (donc la mère du cousin) m’avaient toutes les 2 prévenues qu’il avait des problèmes… qu’il pouvait être chiant, désagréable… Alors vers 3h du matin, j’en pouvais plus de l’entendre avec ses conneries, je lui ai dit, soit tu te calmes, soit je te fais calmer… Il a commencé à pleurer, en me demandant pourquoi je me fâchais, car tout ce qu’il disait était pour rire. Bin on peut rire, oui, mais y a des limites… Même la soeur de Julie m’a remercié après de l’avoir fait taire…

Enfin voilà… le petit diner traditionnel du 1er janvier… Ah oui on avait pas eu le temps du dessert, alors je suis allé me le servir tout seul… une buche ou je ne sais quoi…

2 Janvier 2010

J’ai passé le début de matinée avec Julie, elle était de nouveau triste car je devais rentrer. Pas le choix,  j »ai Louis, et j’avais promis à sa mère que c’est moi qui le ramenait Dimanche chez elle… Julie est venue m’accompagner à la gare. Elle a pleuré, elle a pleuré comme si on allait plus se revoir… Je ne savais pas quoi lui répondre. Je l’ai juste embrassé et suis parti.

3 Janvier 2010

C’était mon dernier jour avec Louis, donc j’en ai profité pour aller me promener avec lui, et vers 3h, direction la gare Centrale pour prendre le train. Du train, j’ai appelé sa mère pour lui donner l’heure d’arrivée à la gare de Lessines, elle m’a répondu, bin vous n’avez qu’à descendre à la gare d’Enghien… OK J’espère qu’on ne l’a pas dépassé… Je me renseigne auprès des gens présents, on me dit que c’est la gare suivante. Louis s’était bien installé dans le train, avec son paquet de chips, ses bifis, son jus et son magazine. Bon il faut remballer… On a vite courut vers la porte pour descendre.

Louis connaissait la gare, je lui demande si c’est ici qu’ils habitent, il me dit non… OKKKK…

Sorti de la gare, on attend sa mère… 5 minutes… 10 minutes… 15 minutes… Louis a froid et moi aussi, tout est fermé en plus. Je rappelle sa mère…

J’arrive, je roule doucement, car ça glisse…je serai là dans 5 minutes.

Ok, mais nous on a froid.

Trouvez-vous un endroit pour vous abriter…

Ok… on va voir…

Le seul truc d’ouvert s’appelle « Le pot d’étain » ou quelque chose comme ça… Pas le choix. Je pousse la porte, nuage de buée sur mes lunettes, je ne vois plus grand chose, je vois une table de libre au fond, je vais là bas avec Louis, je nettoie vite mes lunettes, je me retourne…

Hummmm… OK… Bon ça doit être ça, ce qu’on appelle les fameux « café du village »… avec les gens qui vont avec…

Tous les regards sont tournés vers moi… Il ne doivent pas voir beaucoup de têtes nouvelles par ici… La serveuse vient vers moi, très gentille et me demande ce qu’on souhaite, juste à ce moment là, le gsm qui sonne, c’est la mère de Louis, je lui dit où on est et qu’on l’attend. Je commande un chocolat chaud pour Louis et un café pour moi. Tous les regards sont encore tournés vers moi, je m’allume une cigarette et j’ai une petite conversation avec Louis.

Finalement 15 minutes après, sa mère pousse la porte et rentre, vient s’asseoir à côté de nous, fume une cigarette et nous discutons… Elle était chez une amie à elle.

Elle s’en va avec Louis et moi je reste… J’en profite du fait que Louis n’est plus là pour commander une bière… une bière spéciale ENGHIEN…

Hummm… Vous auriez de la Westmalle Triple SVP, elle ne me goute pas trop… Merci…

J’envoie pendant ce temps un sms pour connaitre les horaires du train… ohhh cava y’en a plusieurs… je vais enfin à la gare, j’attends, et rien… Je regarde les écrans d’horaires… Il n’y en a qu’un seul… Comment ça, pourtant dans le sms… je vais au guichet, je lui demande… Ah non Monsieur, le dimanche, il n’y en qu’un seul…

Merci la SNCB… Bande de glands… Car que ce soit les horaires sur leur site (que j’avais pris la peine de vérifier avant de prendre le train) ou maintenant cet sms… ils ne sont pas très au point…

Bon je retourne au café… je commande une autre Westmalle et j’attends…

Le prochain souvenir que j’ai c’est que je suis au café de la Place Jourdan et il est 23h passé…

4 Janvier 2010

J’ai bien dormi… pour une fois…

Il est 13h… Je suis sur le pc, je bois un thé et là un FLASH…

Merde, j’ai rendez-vous chez le psy aujourd’hui… Vite mon portefeuille…

… Ouf, c’est à 16h, faudrait quand-même que je m’habille…

15h25, je prends le métro, j’ai peur d’arriver en retard, mais tout va bien, à 15h50 je suis devant l’hôpital.

15H55, je suis au guichet, je me présente et je vais vers la salle d’attente…

Hey bin, y’en a eu des dégats ici…

La salle d’attente est bondée… je reste debout, je regarde les gens blessés sur les civières, des gosses qui se sont fracassés et ouverts le crane… Julie qui continue de m’envoyer des sms…

Pffff

Ah voilà mon Psy qui sort avec une nouvelle stagiaire, mais où est-ce qu’il va les chercher… elles sont toutes plus mignonnes que les autres…

– Bonjour Monsieur B.

– Bonjour Docteur…

– Nous avions rendez-vous à 15 heures!!!

– Non, nous avions rendez-vous à 16 heures comme les autres fois, d’ailleurs c’est écrit sur la carte, c’est votre écriture.

– Je suis désolé, j’écris très mal mes 5 et mes 6…

– …, …, pourtant ça ressemble à un 6 comme sur l’ancienne carte de rendez-vous.

– Bon écoutez, je suis déjà en consultation, si cela ne vous dérange pas d’attendre 3 petits quarts d’heure, on pourrait se voir après. Allé boire un café et je viens vous chercher ici.

– Humm… Okkk.

Je vais à la cafétéria de l’hôpital, c’est un self, je prends une bouteille d’eau et demande un thé… Je bois le thé à mon aise…

Youpiie, même pas 5 minutes et j’ai déjà fini mon thé… j’ai envie d’une clope…

Bon bin je vais au café près du métro…

Mauvaise idée… Je n’aurai pas du… Car j’ai directement commandé une Westmalle Triple…

– Il va être content le Psy…

Plus que 10 minutes avant mon rendez-vous et j’ai déjà bu 3 Westmalle…

– Garçon, combien je vous dois…?

– 10€50… SVP… Merci

– Oh… Attendez! Tenez! Mettez moi un Martini Blanc en plus SVP… gardez la monnaie…

J’ai bu le Martini d’un seul coup, allumé une cigarette et de nouveau direction l’hôpital.

Je passe les détails du rdv avec le Psy, j’ai encore pleuré comme une fillette, mais cette fois il m’a prescrit autre chose… Mon prochain rdv n’est que le 14 janvier, car il veut voir si les cachets font de l’effet…

7 Janvier 2010

Aujourd’hui, c’est mon putain d’anniversaire… 31 ans… Bordel… Le pire c’est qu’au réveil la première chose que j’ai regardé, c’est mes cheveux gris…

La suite… Jour 140…

Je t’aime et tu me manques…

Ton Poussin…

Read Full Post »